Toute l'actu en bref

Theresa May a indiqué qu'elle comptait se rendre au Pays de Galles, en Ecosse et en Irlande du Nord, afin de mener des consultations avant d'invoquer l'Article 50 du Traité de Lisbonne, qui enclenchera le "Brexit".

KEYSTONE/EPA/GEOFF CADDICK

(sda-ats)

La Première ministre britannique, Theresa May, se rend ce lundi au Pays de Galles dans le cadre de son projet de consulter les différentes composantes du Royaume-Uni. Elle enclenchera ensuite officiellement la procédure de divorce avec le reste de l'Union européenne.

Theresa May doit invoquer d'ici la fin mars l'Article 50 du Traité de Lisbonne, qui enclenchera un processus de négociations sur le "Brexit" appelé à durer au maximum deux ans. Le 10, Downing Street a indiqué qu'elle comptait se rendre au préalable au Pays de Galles, en Ecosse et en Irlande du Nord, afin de mener des consultations.

Défiant son homologue britannique, la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a déclaré ces derniers jours qu'elle allait envisager un nouveau référendum sur l'indépendance, après s'être heurtée à un "mur d'intransigeance" à Londres. Theresa May lui avait rétorqué que le moment n'était pas venu de parler des conditions réservées à l'Ecosse dans le cadre du Brexit.

En Irlande du Nord, le plus important parti nationaliste, le Sinn Fein, a dit lui aussi souhaiter la tenue d'un référendum "dès que possible" sur une scission d'avec le reste du Royaume-Uni, afin que l'Ulster puisse rejoindre la République d'Irlande.

ATS

 Toute l'actu en bref