Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

McDonald's a enregistré des résultats supérieurs aux attentes au 2e trimestre. Les ventes en restaurants comparables ont enregistré leur plus forte croissance en plus de cinq ans (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Le géant de la restauration rapide McDonald's a annoncé mardi un bond de 28% de son bénéfice au deuxième trimestre, en raison de ses meilleures ventes trimestrielles en plus de cinq ans.

Le bénéfice net est ressorti à 1,4 milliard de dollars, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, de 1,70 dollar, contre 1,62 dollar anticipé en moyenne par les analystes.

Affecté par des effets de change défavorables et le passage prévu en franchise de restaurants gérés en propre, le chiffre d'affaires a diminué de 3,4% à 6,5 milliards de dollars (6,1 milliards de francs), mais il est supérieur aux 5,96 milliards escomptés en moyenne.

Les ventes mondiales en restaurants comparables, un baromètre qui comptabilise la performance des restaurants ouverts sans discontinuer lors des 13 derniers mois, ont augmenté de 6,6%, soit leur meilleure progression en plus de cinq ans, a indiqué le PDG Steve Easterbrook, cité dans le communiqué.

Fréquentation en hausse

Le dirigeant a souligné que la fréquentation avait particulièrement augmenté dans les restaurants de la marque, qui semble avoir mis derrière elle les difficultés rencontrées ces dernières années.

"Nous sommes en train de construire un meilleur McDonald's et les clients le remarquent", déclare M. Easterbrook, arrivé aux commandes en mars 2015 avec la difficile mission de relancer un groupe en perte de vitesse.

M. Easterbrook a lancé différentes initiatives, dont la formule petit déjeuner tout au long de la journée, des boissons chaudes et froides pour 1 dollar aux Etats-Unis. "Je suis persuadé que nous sommes sur la bonne voie pour continuer à accroître les ventes, la fréquentation (des restaurants) et la satisfaction clients", assure Steve Easterbrook.

A Wall Street, le titre de la marque, créée en 1955 par Ray Kroc, bondissait de 2,98% à 156,55 dollars vers 14h30 dans les échanges électroniques de pré-séance, évoluant ainsi à ses plus hauts historiques.

ATS