Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour séduire sa clientèle américaine, l'entreprise propose une offre de petit déjeuner disponible tout au long de la journée (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

McDonald's a annoncé mardi des résultats meilleurs que prévu au premier trimestre 2017. Le géant américain de la restauration rapide a profité d'une augmentation de la fréquentation dans ses restaurants aux Etats-Unis.

Le résultat net a bondi de 8% à 1,21 milliard de dollars (1,19 milliard de francs) entre janvier et mars. Cela s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, de 1,47 dollar, contre 1,33 dollar attendu en moyenne par les marchés financiers.

La multinationale a, certes, vu son chiffre d'affaires trimestriel diminuer de 3,86% sur un an à 5,7 milliards de dollars mais c'est bien mieux que les 5,51 milliards escomptés. Ce déclin est principalement dû à un jour de moins comparé au premier trimestre 2016 et à des charges liées à la cession de restaurants gérés en propre à des franchisés.

Bond à la Bourse

A Wall Street, le titre gagnait 2,25% à 137,25 dollars vers 13h45, dans les échanges électroniques de pré-séance.

Les investisseurs focalisaient leur attention sur les ventes mondiales en restaurants comparables. Ce baromètre comptabilise la performance des restaurants ouverts sans discontinuer lors des 13 derniers mois.

Ces ventes, qui donnent une idée de la santé de l'activité de McDonald's, ont augmenté de 4%, grâce à l'appétit des consommateurs canadiens, chinois et britanniques. Il s'agit du septième trimestre de hausse d'affilée.

Petit déjeuner à la rescousse

Le vendeur du Big Mac s'est également réjoui de la hausse de 1,7% aux Etats-Unis. C'est davantage que l'augmentation de 1,3% attendue par les analystes.

Pour séduire sa clientèle américaine, l'entreprise propose une offre de petit déjeuner disponible tout au long de la journée. Cette solution lui a permis de contenir la concurrence qui a cassé les prix pour répondre à la "récession des restaurants" ayant commencé début 2015.

"Nous prenons des mesures pour retenir les clients existants, reconquérir ceux perdus et faire des clients occasionnels des réguliers", a souligné le patron du groupe Steve Easterbrook. Et de poursuivre: "Nos efforts pour bâtir un meilleur McDonald's sont en train de produire des résultats significatifs avec une dynamique positive et un bon démarrage en 2017".

Steve Easterbrook s'est engagé à faire de son entreprise une chaîne de restauration "moderne" et "branchée". McDonald's a en conséquence introduit, depuis mars 2015, des aliments plus sains dans ses menus et arrêté de vendre du poulet élevé aux antibiotiques.

Il faut dire que le spécialiste des hamburgers est confronté, comme le reste de la restauration américaine, au fait que les consommateurs sont incités à manger chez eux ou au bureau par les supermarchés et les autres magasins spécialisés qui proposent de plus en plus de plats préparés et des produits alimentaires à des prix bas.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS