Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - "Mon dos est guéri. Je suis prêt pour cet Open". A deux jours de son entrée en lice à Melbourne, Roger Federer a tenu à rassurer tous ses partisans.
"Aujourd'hui, j'ai joué pour la première fois sans aucune retenue (ndlr: il s'est entraîné avec Stanislas Wawrinka). Les jours précédents, je n'avais pas pu me défaire d'une certaine appréhension", poursuit Roger Federer qui affrontera lundi le Russe Alexander Kudryavtsev (ATP 172), un joueur issu des qualifications.
Le Bâlois explique qu'il a pris à Doha "l'unique décision qui s'imposait" en déclarant forfait pour sa demi-finale contre Jo-Wilfried Tsonga. "Il ne s'agissait que du premier tournoi de l'année, lâche-t-il. Ce n'était pas une finale. J'étais déjà sous anti-inflammatoires depuis deux jours".
En arrivant à Melbourne Park où il s'est imposé à quatre reprises, Roger Federer a retrouvé un revêtement qu'il juge trop lent. "Il faudra varier les effets et bien construire ses points, dit-il. Je trouve dommage de jouer sur un court dur aussi lent. Mais cela ne me dérange pas outre mesure. J'ai obtenu de grands résultats sur de tels revêtements. Le fait que l'aspect physique entrera en ligne de compte ne me déplaît pas. Je m'estime parfaitement affûté".
Roger Federer partage l'avis unanime: Novak Djokovic, le tenant du titre, part avec une longueur d'avance. "Les conditions de jeu sont taillées pour lui ici, explique-t-il. Ses résultats de l'an dernier plaident également en sa faveur". Il n'oublie toutefois pas de préciser que Djokovic n'est pas seul au monde. "Les quatre meilleurs vont continuer à très bien jouer au tennis. La question est de savoir lequel d'entre nous jouera le mieux", glisse-t-il.
Enfin, Roger Federer avoue n'avoir pas vu le temps filer depuis son dernier titre du Grand Chelem, il y a deux ans à Melbourne. "Cette victoire contre Murray ne me paraît pas loin, lâche-t-il. Les années sur le Circuit passent très vite. Je sais que je n'ai plus gagné un tournoi majeur depuis janvier 2010. Mais je sais aussi que je continue à très bien jouer au tennis. Sinon, je serai largué au classement".

ATS