Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mujinga Kambundji s'est classée 10e du 100 m des Mondiaux à Londres. La Bernoise a manqué l'accès à la finale pour quatre centièmes.

La recordwoman de Suisse aurait dû courir précisément au niveau de son record national (11''07) pour décrocher une des huit places qualificatives. Son chrono, 11''11, est un des meilleurs de sa carrière, juste insuffisant cependant pour lui permettre de réaliser une "première". Jamais à ce jour un sprinter ou une sprinteuse suisse n'est parvenu à accrocher une finale mondiale.

"Je ne suis pas parvenue à me relâcher totalement sur la fin. Je n'ai pas eu le sentiment d'avoir aussi bien couru qu'en séries", a estimé à chaud la Bernoise. Ce dixième rang final (3e place dans sa série) est le meilleur jamais obtenu par une sprinteuse suisse à ce niveau, mais il ne signe pas l'exploit espéré. Car Kambundji semblait en mesure d'aller chercher son record national (11''07). Au final, elle gagne deux rangs par rapport aux Mondiaux 2015 à Pékin.

Mais malgré un bon temps de réaction, elle n'a pas manifesté son aisance coutumière sur la première partie de course. Reste que sa performance signifie qu'elle est en forme, de quoi nourrir des espoirs en vue d'une 200 m puis, surtout, du relais 4 x 100 m du week-end prochain, où la finale constituera à chaque fois l'objectif.

La St-Galloise Salomé Kora a aussi été éliminée, mais elle se montrait pleinement satisfaite de sa performance (22e place finale en 11''31, à 0''04 de son record). "Si on m'avait dit il y a quelques mois que je me qualifierais pour la demi-finale, j'aurais rigolé. Ce résultat est extrêmement motivant", a-t-elle dit.

ATS