Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré une sous-utilisation, les emplois du site de production de Corsier-sur-Vevey (VD) de Merck Serono ne sont pas en sursis, selon François Naef, président du conseil d'administration. Par ailleurs, le groupe précise qu'il va respecter les engagements fiscaux qu'il a pris envers les autorités.

Interviewé par "Le Matin Dimanche", François Naef a toutefois reconnu que pour l'heure, l'usine de Corsier est en sous-capacité. "Car un des médicaments sur lesquels nous comptions vraiment pour son efficacité contre le cancer du poumon, l'Erbitux, n'a pas reçu l'homologation des autorités pour cette indication".

Par ailleurs, dans un communiqué, Merck Serono a pris acte du mandat donné vendredi "par une partie de ses employés au syndicat Unia pour les représenter dans la consultation". Le groupe souligne sa volonté de poursuivre un "dialogue constructif et ouvert avec ses employés et d'y associer leurs représentants".

Au "19:30" de samedi de la RTSun, Alessandro Pelizzari, secrétaire général d'Unia Genève, a ajouté que la "priorité est d'éviter la fermeture" du site de Genève. Selon lui, de nombreux employés ont des postes de pointe et connaissent très bien le marché.

Reprendre des employés

Bernard Favre, secrétaire général adjoint du Département genevois de la solidarité et de l'emploi (DES) a ajouté dans la même édition du "19:30" que le Service de l'emploi du canton a déjà reçu plusieurs demandes d'entreprises intéressées pour reprendre des employés.

Jésus-Martin Garcia, président d'Eclosion, l'incubateur genevois qui encadre les start-ups spécialisées dans les sciences de la vie, a fait part dimanche de son intérêt. L'organisme peut "encadrer les chercheurs (de Merck Serono) prêts à créer des entreprises".

Les entreprises actives dans les sciences de la vie ont déjà commencé à manifester leur gourmandise. Amer Jaber, le responsable de l'entreprise bulloise UCB Farchim , a ainsi déclaré à la RTS qu'"il y a certainement des talents (issus de Merck Serono) qui pourraient nous intéresser".

ATS