Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berlin - L'Allemagne a besoin de l'Europe et de l'euro, "fondement de notre prospérité", a affirmé la chancelière Angela Merkel lors de ses voeux pour 2011. Cette déclaration intervient alors que les Allemands semblent douter de cette monnaie.
"L'Europe se trouve ces mois-ci au milieu d'une épreuve cruciale. Nous devons renforcer l'euro. Il ne s'agit pas seulement de notre argent. L'euro est bien plus qu'une devise", a déclaré Mme Merkel dans son message télévisé dont la chancellerie a diffusé le texte à l'avance.
"Nous Européens, nous sommes unis pour notre plus grand bien. L'Europe unie est la garante de notre paix et de notre liberté. L'euro est la base de notre prospérité", explique la chancelière. "L'Allemagne a besoin de l'Europe et de la monnaie unique. Pour notre propre bien-être comme pour remplir nos devoirs à l'échelle mondiale", poursuit Mme Merkel.
L'opinion publique allemande est très partagée face à la monnaie unique, notamment depuis les plans de sauvetages financiers en faveur de la Grèce et de l'Irlande, dont l'Allemagne est le principal contributeur.
Selon un sondage publié lundi dans le quotidien populaire Bild, 51% des Allemands sont mécontents de l'euro, contre 44% qui s'en disent satisfaits. Toujours d'après ce même sondage, 49% des Allemands souhaitent le retour du Deutsche Mark, contre 41% qui le refusent.
Au printemps, au moment d'apporter un soutien à la Grèce plongée dans la tourmente financière, Mme Merkel avait fait preuve d'une grande intransigeance, mal perçue par ses partenaires. L'engagement pro-européen de l'Allemagne avait même été mis en doute par de nombreux commentateurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS