Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La chancelière allemande Angela Merkel est encore cette année la femme la plus puissante du monde. La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton et la présidente brésilienne Dilma Rousseff complètent le trio de tête du classement annuel du magazine Forbes publié mercredi.

Mme Merkel, 58 ans, est "'la dame de fer' de l'Union européenne et l'actrice majeure dans la crise économique de la zone euro qui continue à menacer les marchés", écrit Forbes, en soulignant aussi l'année "formidable" d'Hillary Clinton, 64 ans. C'est la cinquième fois en six ans que la chancelière allemande est considérée par Forbes comme la femme la plus puissante du monde.

Les 100 femmes les plus puissantes du monde - dont 11 Européennes - travaillent selon Forbes dans les affaires, la politique, les médias, la technologie, la mode, le monde du spectacle ou des organisations caritatives. La puissance de ces femmes vient de leur fortune, de leur pouvoir et de leur audience, réseaux sociaux obligent, précise Forbes.

La seule Française, Christine Lagarde, directrice générale du FMI, a gagné une place par rapport à l'an dernier, et est désormais 8e de ce classement des 100 femmes les plus puissantes du monde dominé part les femmes d'affaires et les Américaines. L'excentrique Lady Gaga, 26 ans, en reste la benjamine (14e), la reine Elizabeth, 86 ans (26e), la plus âgée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS