Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La chancelière allemande et le président français François Hollande ont déclaré vouloir que la Grèce reste dans la zone euro, mardi, lors d'une conférence de presse commune à Berlin. Les deux dirigeants ont déclaré que leurs pays avaient une "responsabilité" envers l'Europe.

L'Allemagne et la France ont convenu de présenter en commun des idées sur les moyens de relancer la croissance européenne au Conseil européen de juin, a annoncé mardi Angela Merkel à l'issue d'un entretien avec François Hollande à Berlin.

Le président français a précisé lors d'une conférence de presse commune que les mesures à venir sur la croissance devraient notamment concerner les Grecs.

Texte séparé sur la croissance

S'agissant du pacte budgétaire européen, François Hollande a rappelé qu'il avait demandé sa renégociation pendant la campagne électorale, mais a laissé entendre qu'il était prêt à envisager un texte séparé sur la croissance.

Angela Merkel a affirmé que la France et l'Allemagne étaient "conscientes de la responsabilité qu'elles ont pour un bon développement" de l'Europe, en recevant le président français, François Hollande.

Foudre

François Hollande était attendu en soirée en Allemagne pour s'entretenir avec Angela Merkel. Le rendez-vous a pris du retard, l'avion du nouveau président français a dû rebrousser chemin après avoir été touché par la foudre. François Hollande a pris place dans un deuxième appareil.

Plus tôt dans la journée, François Hollande a officiellement pris ses fonctions de président français mardi et a nommé son Premier ministre, le maire de Nantes Jean-Marc Ayrault.

ATS