Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La chancelière allemande Angela Merkel est arrivée à Bruxelles pour le sommet de l'UE.

KEYSTONE/EPA/OLIVIER HOSLET

(sda-ats)

La chancelière allemande Angela Merkel a jugé l'avenir de l'Union européenne à 27 "prioritaire" par rapport à la question des négociations du Brexit avec le Royaume-Uni. Elle s'est exprimée lors de son arrivée jeudi à un sommet de l'UE à Bruxelles.

"Pour moi, façonner l'avenir à 27 membres est prioritaire par rapport à la question des négociations avec la Grande-Bretagne sur sa sortie (...) Nous voulons conduire ces négociations dans un bon esprit, mais nous devons nous concentrer avant tout sur l'avenir des 27", a plaidé Mme Merkel.

La chancelière a dit "se réjouir de la coopération" avec le nouveau président français Emmanuel Macron, qui participe pour la première fois à un sommet de l'UE. Elle a déclaré croire "que la créativité et les nouveaux élans qui viennent de France - d'Allemagne et de France - peuvent être bons pour tous".

Constatant une reprise de la croissance économique dans tous les pays de l'UE, Mme Merkel a prôné "que l'on fasse tout au niveau européen afin que ces changements soient aussi ressentis par les gens". "Cela doit se ressentir sur les emplois, mais aussi dans la politique de la défense et dans le combat contre le terrorisme", a-t-elle dit.

France et Allemagne "main dans la main"

Emmanuel Macron a plaidé, en arrivant à Bruxelles pour son premier sommet européen, pour que l'Europe "apporte une réponse concrète au dérèglement de la mondialisation". Il a lui aussi expliqué qu'il fallait donner la priorité aux discussions sur l'avenir de l'Europe plutôt qu'aux tractations sur le Brexit.

"Nous entrons dans le concret. Ce conseil (européen) va permettre de parler de l'avenir de notre Europe et porter le projet d'une Europe qui protège", a expliqué M. Macron. Il a repris un discours qu'il martèle depuis son élection le 7 mai.

Le président pro-Européen, précisant travailler "la main dans la main avec l'Allemagne", a répété qu'il souhaitait en particulier voir ce sommet, jeudi et vendredi, consacrer la création d'un fonds européen de défense.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS