Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La canicule qui frappe la Suisse entraîne une augmentation sensible du danger d'incendie de forêt. Face à cette évolution, plusieurs cantons ont lancé vendredi un avis de prudence. Des mesures sont aussi prises face à la hausse des taux d'ozone.

Les cantons du Valais, de Berne, de Neuchâtel et de Nidwald ont appelé à "la plus grande prudence pour faire du feu en forêt ou à proximité", mais ils n'interdisent pas encore de faire des feux en plein air.

C'est dans les cantons de Berne et du Valais que le danger est le plus fort, indique le site Internet de l'Office fédéral de l'environnement. Dans le canton de Berne, le risque oscille entre 3 ("marqué") et 4 ("fort"). Le degré 4 concerne notamment les régions de Bienne, du Seeland, du Jura bernois et des lacs de Thoune et Brienz.

Danger "fort" par endroits en Valais

En Valais, le danger est évalué, selon les régions, entre le niveau 2 ("limité") et le niveau 4 ("fort"). L'échelle compte 5 niveaux, le plus élevé étant "très fort". Dans les cantons des Grisons, du Tessin et de St-Gall, le niveau de danger se situe entre 2 et 3. Dans les autres cantons, il est fixé à 1 ou 2.

Neuchâtel appelle la population à se conformer aux instructions des autorités locales jusqu'à nouvel avis. Il lui est en particulier demandé de surveiller les feux de grillade jusqu'à leur totale extinction et d'éteindre immédiatement les flammèches.

L'emploi de feux d'artifice pour des manifestations festives doit être systématiquement annoncé et recevoir le feu vert de l'administration communale du lieu de leur mise à feu.

Hausse des taux d'ozone

La canicule fait aussi grimper les taux d'ozone dans l'air. En Suisse romande, les concentrations dépassent la norme de 120 microgrammes par mètre cube (μg/m3) fixée dans l’ordonnance sur la protection de l’air (OPair), ont indiqué les autorités des cantons romands. Le seuil d’information de 180 μg/m3 est franchi dans plusieurs cantons.

Jeudi, on a par exemple mesuré une valeur de 199 à Nyon (VD) et Thônex (GE), 190 à Montreux (VD), 185 à Saxon (VS) et 169 à Sion.

Les cantons romands émettent des recommandations à la population, comme notamment réduire les efforts physiques intenses ou les activités sportives en plein air, et les limiter à la matinée, soit le moment où la pollution à l'ozone est la moins élevée.

Lors de déplacements, les autorités conseillent d'utiliser les transports publics, de pratiquer le covoiturage, de privilégier la mobilité douce - marche, vélo, etc. - pour les trajets courts et de conduire selon la méthode Eco-Drive©.

Pour promouvoir l'utilisation des transports publics, les cantons du Valais et de Vaud proposent d'ailleurs un rabais de 20 francs sur un abonnement CFF demi-tarif "Découverte" valable deux mois.

ATS