Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les municipalités de Rome et Milan, les plus grandes villes d'Italie, ont mis en oeuvre jeudi des mesures d'urgence pour tenter de faire baisser les niveaux de pollution. A la clé, une circulation alternée ou des interdictions temporaires de rouler pour les privés.

Les réseaux de surveillance de la qualité de l'air dans les deux métropoles ont enregistré des niveaux de microparticules dangereux pour la santé. Dans certains quartiers, ces niveaux sont supérieurs aux plafonds tolérés depuis plus de 50 jours.

A Rome, la circulation des véhicules les plus polluants est déjà interdite dans une partie de l'agglomération. A partir de lundi, un dispositif de circulation alternée sera imposé à tous les véhicules, quel que soit leur âge, l'autorisation de rouler dépendant du dernier chiffre de la plaque d'immatriculation.

A Milan, constatant l'insuffisance des restrictions imposées ces derniers jours à certaines catégories de véhicules, la municipalité a annoncé que tous les véhicules privés seraient interdits de circulation de lundi à mercredi inclus, entre 10h00 et 16h00.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS