Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mesut Ozil a annoncé qu'il quittait la sélection d'Allemagne en mettant en avant le "racisme" dans les critiques dont il est victime après l'élimination prématurée de la Mannschaft au Mondial.

"C'est avec un coeur lourd et après beaucoup de réflexion que, à cause des événements récents, je ne jouerai plus pour l'Allemagne de matches internationaux aussi longtemps que je ressens du racisme et du manque de respect à mon égard", écrit le joueur d'origine turque sur son compte Twitter.

Agé de 29 ans, le milieu de terrain d'Arsenal avait participé à la victoire de l'Allemagne en Coupe du monde en 2014 au Brésil.

Originaire de Turquie, le joueur avait rencontré au mois de mai le président Erdogan et s'était fait prendre en photo avec lui, en compagnie d'un autre joueur Ilkay Gundogan.

La publication de cette photo, alors qu'Erdogan faisait campagne pour l'élection présidentielle anticipée qu'il avait convoquée, avait valu au joueur d'Arsenal de vifs reproches jusque dans le staff de l'équipe nationale allemande.

"Respect des ancêtres"

Avant d'annoncer l'arrêt de sa carrière internationale, Özil avait expliqué dimanche sur son compte Twitter qu'il estimait qu'être pris en photo avec le président Erdogan était une manière d'exprimer son "respect pour les racines de ses ancêtres".

"Etre pris en photo avec le président Erdogan n'a pour moi rien à voir avec la politique ou les élections. Il s'agit pour moi de respecter la plus haute fonction du pays de ma famille", a-t-il écrit sur le réseau social.

Le joueur précisait que ce geste ne signifiait en aucun cas un soutien à la politique de Recep Erdogan et que les deux hommes avaient parlé de football.

Il ajoutait que sa mère lui avait toujours enseigné d'être respectueux et de se souvenir de ses ancêtres, de son héritage et des traditions familiales.

"J'ai deux coeurs, un allemand et un turc", a-t-il ajouté sur Twitter, regrettant que les médias allemands "lui reprochent de manière récurrente son double héritage".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS