Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Stan Wawrinka a transpiré pour éliminer l'Allemand Dustin Brown (ATP 107) au 2e tour du tournoi ATP 250 de Metz (Fr).

Le Vaudois s'est imposé 4-6 6-3 7-6 (7/4) en deux heures de jeu, au terme d'un match à rebondissements, face à un adversaire capable de coups remarquables mais inconstant.

"C'était un match difficile, avec des conditions de jeu pas evidentes. Je suis très satisfait. Brown est un joueur très explosif, qui casse beaucoup le rythme et qui sert très bien. J'avais du reste perdu une fois contre lui (à Munich en 2011)", a commenté le Vaudois au micro du stade. Le no 4 mondial n'était peut-être pas encore totalement remis de l'US Open (défaite en demi-finale contre Roger Federer) et de son match gagné dans la douleur samedi en Coupe Davis contre le Néerlandais Thiemo De Bakker.

En tout cas, il a dû retrousser les manches. Dans le premier set, il a été surclassé par Brown en termes de points gagnants, avant de se mettre enfin dans le bain au deuxième. Dans la troisième manche, Wawrinka n'a rien lâché. Il a eu le mérite de garder ses nerfs après avoir manqué sept fois l'occasion de ravir le service de l'Allemand. Ce dernier, très agile au filet et véloce, se distingue par une technique atypique, en prenant la balle très près du corps. Il a bataillé sur tous les points, mais Wawrinka a su faire la différence dans les instants décisifs en s'appuyant notamment sur son revers canon. le passing qui lui a permis de prendre l'avantage à 5/4 au tie-break fut à cet égard étincelant.

L'an dernier, Wawrinka avait invoqué des problèmes physiques et fait faux bond au dernier moment à Metz. Les organisateurs l'avaient menacé d'engager des poursuites contre lui pour non respect de son engagement, mais les deux parties ont finalement trouvé un arrangement. De ce point de vue-là, il était important que le Vaudois franchisse le cap de ces 8es de finale.

En quarts, il affrontera l'Allemand Philipp Kohlschreiber (ATP 33), un adversaire coriace.

ATS