Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dans le procès du meurtre à la hache, la défense a plaidé lundi à Bellinzone l'acquittement pour deux des accusés. Le Portugais qui a vendu l'arme du crime et le Kosovar soupçonné d'avoir aidé le mineur meurtrier avant de le dénoncer à la police.

L'avocat de la mère du Serbe de 17 ans accusé de l'assassinat de son beau-père aura la parole mardi. Le Ministère public avait requis vendredi la réclusion à vie pour elle et pour le commerçant portugais, ainsi qu'une peine de 16 mois avec sursis pour le Kosovar.

Lundi, le défenseur du commerçant a reconnu qu'il avait vendu la hache au jeune homme alors âgé de 16 ans. Mais il ignorait ses plans, a affirmé l'avocat, et il n'y a aucune preuve de sa présence sur les lieux du crime.

L'acquittement a également été demandé pour l'ami du meurtrier. Le fait qu'il n'ait informé la police que plusieurs jours après les faits est dû à des problèmes psychiques, a plaidé l'homme de loi. Le meurtrier, jugé séparément par la justice des mineurs, lui avait demandé de l'aider à se débarrasser du cadavre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS