Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'homme soupçonné d'avoir tué un cadre des Transports publics genevois (TPG) sur son lieu de travail en août a avoué mercredi à la police genevoise avoir commis cet assassinat. Il a été extradé lundi d'Italie, où il avait été arrêté un jour après le drame.

Le travail d'enquête des policiers genevois et italiens ont permis de confondre l'auteur de cet assassinat. Les investigations se poursuivent afin de déterminer les mobiles et les circonstances exactes du crime, a indiqué jeudi le Ministère public.

Les faits remontent au lundi 22 août. Le prévenu, un employé des TPG qui sortait d'un congé maladie, est arrivé à moto au dépôt du Bachet-de-Pesay. Il a rendez-vous avec des responsables de la régie pour étudier la possibilité de réintégrer les TPG.

Mais l'homme âgé de 47 ans s'est rendu directement dans le bureau d'un cadre avec lequel il était en conflit. Il lui a tiré dessus à deux reprises. La victime est morte quelques instants plus tard alors que le meurtrier toujours casqué s'est enfui à moto. Il a été arrêté le lendemain en Italie.

ATS