Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plusieurs personnes ans étaient en garde à vue vendredi à Montbéliard dans le cadre de l'enquête sur le meurtre d'un adolescent de quatorze ans. Son corps partiellement calciné avait été découvert mercredi dans le département français du Doubs.

La moto de la victime a été retrouvée au domicile du principal suspect, connu par ailleurs pour des faits de petite délinquance, a-t-on précisé de source proche de l'enquête.

Plusieurs auditions

"Plusieurs auditions sont en cours. Il y en a sous le régime de la garde à vue, d'autres non", a dit à Reuters un porte-parole de la gendarmerie, qui n'a ni infirmé ni confirmé qu'il y ait eu une nouvelle interpellation dans cette affaire.

Le procureur de Montbéliard, qui a ouvert dès mercredi une information judiciaire pour homicide volontaire, a prévu de s'exprimer vendredi en fin d'après-midi. Les causes de la mort découlant des résultats de l'autopsie pourraient être divulguées à cette occasion.

Retrouvé par des forestiers

Maxime, la victime, qui était domicilié à Etouvans, un village de 800 habitants, avait quitté le domicile familial, mardi en début de soirée, pour se rendre chez un camarade, avait indiqué mercredi la gendarmerie.

Ses parents, ne le voyant pas rentrer, avaient donné l'alerte vers 23h00. Le corps a été retrouvé mercredi matin par un groupe de forestiers, en bordure d'un chemin carrossable traversant un bois, sur la commune d'Etouvans.

ATS