Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des proches de Boris Nemtsov ont accusé l'entourage de l'autoritaire dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov, voire M. Kadyrov lui-même, d'être responsable de son assassinat.

KEYSTONE/AP/ALEXANDER ZEMLIANICHENKO

(sda-ats)

Les cinq Tchétchènes reconnus coupables du meurtre en février 2015 de l'opposant russe Boris Nemtsov ont été condamnés à des peines de 11 à 20 ans de prison par un tribunal de Moscou. Mais le procès n'a pas permis de retrouver le commanditaire.

L'homme qui a tiré quatre balles sur Boris Nemtsov, Zaour Dadaïev, a été condamné à 20 ans de prison. Ses quatre coaccusés, tous originaires des républiques musulmanes de Tchétchénie et d'Ingouchie, écopent de peines allant de 11 à 19 ans "à régime sévère".

La détention à "régime sévère" implique moins de promenades, de visites de proches ou de correspondances qu'en régime "normal".

Tous devront également payer une amende de 100'000 roubles (1450 euros) tandis que Zaour Dadaïev, ancien militaire des troupes du ministère russe de l'Intérieur, a été dégradé et s'est vu retirer sa médaille de l'ordre du Courage.

Tous souriaient et discutaient entre eux quand le juge a énoncé son verdict alors que certains de leurs proches, présents dans la salle, pleuraient.

L'un des accusés, Temirlan Eskerkhanov, a tracé à la buée le mot "mensonge" sur la vitre du box.

Non coupables

Les cinq hommes avaient été reconnus coupables le 29 juin à l'issue d'un procès en assises, le tribunal estimant alors qu'ils "ne méritent aucune indulgence". Les jurés ne devaient toutefois se prononcer que sur la culpabilité des accusés.

Selon le Comité d'enquête, institution judiciaire chargée des principales investigations criminelles, les prévenus s'étaient vus offrir en septembre 2014 une récompense de 15 millions de roubles, soit plus de 200'000 euros au taux actuel, pour perpétrer ce meurtre.

Un sixième homme, tchétchène également, identifié en décembre 2015 comme le commanditaire présumé du crime, est toujours recherché par la police.

Dans un communiqué, le Comité d'enquête a indiqué que "l'enquête continue" et qu'un mandat de recherche international a été lancé pour retrouver Rouslan Moukhoudinov.

Des proches de Boris Nemtsov ont accusé l'entourage de l'autoritaire dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov, voire M. Kadyrov lui-même, d'être responsable de son assassinat. Le jour où les cinq accusés avaient été déclarés coupables, l'avocat de la famille Nemtsov avait qualifié de "fiasco total" l'enquête sur ce meurtre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS