Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'homme de 55 ans ayant abattu à Riaz (FR) le 26 mars 2011 le jeune amant de son épouse de huit coups de feu tirés à bout portant a écopé vendredi de huit ans de prison. Le Tribunal pénal de la Gruyère à Bulle l'a reconnu coupable de meurtre.

La défense avait plaidé le meurtre passionnel, demandant une peine maximale de six ans, soit exactement la moitié de celle requise par le Ministère public. Selon le procureur Philippe Barboni, le Tribunal fédéral a toujours refusé de retenir les cas d'amants jaloux ou de séparation non acceptée au rayon des meurtres passionnels.

Une émotion violente

La Cour a retenu une émotion violente, mais pas excusable, a indiqué le président du tribunal Philippe Vallet, excluant ainsi le meurtre passionnel. Elle a de même admis une très légère diminution de responsabilité.

Le tribunal a fait ainsi son choix entre les deux expertises qu'il avait à sa disposition. L'autre expertise soutenait que l'accusé avait souffert d'un trouble mental temporaire, diminuant la conscience qu'il avait de ce qu'il faisait.

Même si le tribunal n'a pas retenu le meurtre passionnel, l'avocat de la défense Bruno Charrière était plutôt satisfait du verdict, qui lui a paru "correct". Cela ne préjuge cependant pas d'un éventuel recours une fois qu'il aura les considérants écrits du jugement. De son côté, le Ministère public n'a pas souhaité se prononcer avant de disposer du jugement écrit.

Infidélité connue

Le procureur Philippe Barboni avait exclu la possibilité de retenir le meurtre passionnel. Il y avait de la rage, de l'incompréhension et de la frustration, mais ce n'est sûrement pas sous le coup d'une émotion violente ou d'un profond désarroi excusables que l'homme a passé à l'acte.

Et de rappeler qu'il s'est passé une heure entre le moment de la dernière altercation avec son épouse en présence de l'amant et les huit coups de feu.

L'accusé avait toutes les raisons de savoir que sa femme le trompait depuis des mois; elle lui en avait en outre clairement fait l'aveu un mois avant la soirée fatidique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS