Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins 14 personnes ont été tuées le week-end dernier dans le sud du Mexique. Ces heurts se sont déroulés au cours de deux fusillades pendant un combat de coqs et après un match de foot, a-t-on appris lundi auprès de la police.

Un échange de tirs pendant un combat de coqs dimanche soir à Cuajinicuilapa, ville de l'Etat de Guerrero, a fait au moins dix morts, dont un enfant de 12 ans, a indiqué une source officielle sous couvert d'anonymat. L'affrontement a, selon cette source, opposé deux bandes rivales, pour une raison encore inconnue.

Les blessés ont été conduits à l'hôpital tandis que les corps de certaines personnes ayant péri "ont été retirés par leurs proches quelques minutes avant l'arrivée de la police". Parmi les personnes tuées, âgées de 26 à 50 ans, figure aussi une femme, a poursuivi la même source.

Plus tôt dans la journée, quatre personnes avaient été tuées et trois autres blessées à l'issue d'un match de football amateur, dans un quartier populaire des environs d'Acapulco. L'attaque s'est déroulée en plein jour, tandis que les joueurs se relaxaient après leur partie. La police a trouvé sur place des douilles provenant notamment de fusils d'assaut AR-15.

Entre janvier et mai, au moins 336 personnes ont été assassinées dans cette ville balnéaire de la côte pacifique, soit une augmentation de 42% par rapport à la même période l'an passé, selon des chiffres officiels, faisant d'Acapulco la capitale du crime au Mexique.

L'Etat de Guerrero est régulièrement le théâtre d'affrontements entre bandes criminelles pour le contrôle des routes de la drogue.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS