Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'armée mexicaine a arrêté 32 membres du cartel des Zetas, dont 18 policiers municipaux et huit détenus récemment évadés de prison. Le lieu des opérations se concentrait dans l'Etat de Veracruz (sud-est du Mexique), a annoncé mardi le ministère de la Marine à Mexico.

Les interpellations ont eu lieu lors d'une opération menée entre le 30 septembre et le 3 octobre. Elles ont permis de découvrir un camp dans la municipalité de Nogales, où se trouvaient les membres du groupe criminel.

Les policiers arrêtés étaient chargés de surveiller les mouvements des militaires et des policiers fédéraux de la région. Ils faisaient aussi la liaison entre les différents services de sécurité municipaux et les Zetas, un cartel créé à la fin du XXe siècle par d'anciens militaires d'élite de l'armée mexicaine.

Les arrestations sont intervenues suite à la découverte d'une liste de versements d'argent par le cartel aux policiers, dont un commandant interpellé alors qu'il se trouvait dans la rue en uniforme et en état d'ébriété, selon les autorités mexicaines.

Trente-cinq cadavres

La violence à Veracruz est attribuée au déplacement de cellules des Zetas en provenance de l'Etat voisin de Tamaulipas, où plus de 4000 militaires ont été mobilisés depuis 2010 pour les affronter.

Le 19 septembre dernier, 35 cadavres avaient été retrouvés dans deux camionnettes dans la zone portuaire de Veracruz.

"Los Zetas" est considéré comme le plus violent et cruel des sept principaux cartels de la drogue qui opèrent au Mexique. Ce cartel pratique les enlèvements d'immigrés clandestins et le vol de combustible pour financer sa guerre contre un autre cartel, celui du Golfe, son ex-allié.

ATS