Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police scientifique mexicaine a récupéré les têtes de six victimes qui étaient posées sur le capot d'une voiture.

KEYSTONE/EPA/JOSE LUIS DE LA CRUZ

(sda-ats)

Six corps décapités ont été découverts lundi dans une voiture abandonnée à Chilpancingo, dans l'Etat de Guerrero, dans le sud du Mexique, ont informé les autorités mexicaines. Les têtes des victimes se trouvaient dans un sac plastique posé sur le véhicule.

Le véhicule, découvert par des policiers, était stationné sur un boulevard de cette ville de 187'000 habitants, a indiqué le porte-parole de la sécurité de cet Etat, Roberto Alvarez dans un communiqué.

"Six corps démembrés ont été trouvés à l'intérieur du véhicule", a-t-il complété.

Les cadavres de quatre autres hommes ont été retrouvés le même jour en deux endroits distincts de Chilapa, une localité située à environ 60 km de Chilpancingo, ajoute le communiqué. Les victimes avaient les poings liés et présentaient des signes de torture, selon une source auprès des autorités locales contactée par l'AFP.

Ces crimes sont le résultat de la lutte fratricide "entre les cartels de Los Ardillos et de Los Jefes". Ceux-ci formaient auparavant le cartel de Los Rojos, pour le contrôle des routes de la drogue dans cette région, selon cette même source qui s'est exprimée sous couvert d'anonymat.

C'est dans cet Etat de Guerrero que 43 étudiants avaient disparu en septembre 2014, vraisemblablement assassinés par le cartel de Los Guerreros Unidos, rival de Los Rojos. L'Etat de Guerrero, qui abrite dans ses montagnes des cultures clandestines de pavot à opium, est l'un des plus pauvres et le plus violent du Mexique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS