Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une mère et sa fillette de cinq ans sont mortes lors du passage de la tempête tropicale Jova mercredi dans l'Etat de Jalisco, à l'ouest du Mexique, a-t-on indiqué de source officielle. Elles ont été emportées par les pluies torrentielles après un glissement de terrain dans le village de Melaque, sur la côte pacifique.

Jova avait touché mercredi au petit matin les côtes pacifiques du Mexique près de Punta Farallon, dans l'Etat de Jalisco. Classé en ouragan, avec des vents de plus de 160 km/h, il a été rétrogradé en fin de matinée en tempête tropicale.

Les vents et les pluies qui ont frappé la côte de Melaque jusqu'à la station balnéaire de Manzanillo, à 800 km à l'ouest de Mexico, ont provoqué des inondations, des effondrements de bâtiments, des chutes d'arbres et de panneaux publicitaires. Ils ont également laissé 4500 sinistrés.

Jova ne devrait toutefois pas poser de graves problèmes aux organisateurs des Jeux panaméricains 2011, qui doivent s'ouvrir vendredi à Guadalajara, capitale du Jalisco, à 320 km de la côte. Les fortes pluies prévues ne devraient affecter que les compétitions de volley-ball de plage, à Puerto Vallarta, selon les organisateurs.

Pluies en Amérique centrale

L'Amérique centrale est en outre touchée par de fortes pluies. Celles-ci sont dues à une dépression tropicale qui s'abat depuis lundi sur la région et ont déjà fait au moins 18 morts mercredi au Guatemala. Plus de 40'000 personnes sont touchées.

Des glissements de terrain et des débordements de rivières ont également fait de nombreuses victimes dans le pays. Ces pluies devraient durer encore deux jours. Au Salvador, également touché, les autorités ont annoncé un décès et au moins 2000 personnes déplacées, tandis que des dizaines d'écoles étaient fermées mercredi.

Au Nicaragua, le président Daniel Ortega a déclaré qu'il y avait quatre morts, alors que 1622 personnes sont affectées. Des inondations et glissements de terrain ont également provoqué le déplacement d'environ 150 personnes au Costa Rica.

ATS