Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Torreon - Le Mexique a connu un nouveau week-end sanglant, avec près de 60 morts, dont six policiers. Et 17 jeunes gens ont été abattus dans une fête selon les méthodes des tueurs des cartels de la drogue.
Dans la nuit de samedi à dimanche, un groupe "fortement armé" a arrosé de rafales de fusils d'assaut l'assistance d'une fête de quartier à Torreon, dans le nord du pays, près de la frontière du Texas. Dix-sept jeunes gens "de 20 à 30 ans" ont été tués, et une dizaine blessés.
L'attaque a été menée dans le plus pur style des tueurs des cartels de la drogue. Les tueurs sont repartis en laissant sur place plus de 200 douilles de munitions de fusils d'assaut.
Avec le massacre de Torreon, le bilan des règlements de comptes entre cartels pour le contrôle du trafic des stupéfiants et de leurs affrontements avec la police et l'armée approche les 60 morts au cours du week-end, du nord au sud du pays.
A Acapulco aussi
La plupart des victimes ont été abattues dans le nord, à la frontière des Etats-Unis, là où la "guerre des cartels" ne cesse de monter en puissance pour le contrôle de l'approvisionnement du marché américain de la drogue, premier client mondial de la cocaïne.
Deux policiers ont été tués dans une embuscade sur une route conduisant à cette frontière, mais quatre de leurs collègues ont également été tués à Acapulco, au sud du pays. La célèbre station balnéaire est aussi le théâtre d'une lutte sanglante entre cartels.
A ce rythme, l'année 2010 va être celle d'un nouveau record, avec déjà plus de 7000 décès liés à la "guerre des cartels" entre gangs rivaux ou contre l'armée et la police. Les 9000 morts de l'ensemble de 2009 représentaient déjà un niveau jamais atteint.
Le bilan approche les 25'000 morts depuis décembre 2006, quand le président conservateur Felipe Calderon, à son arrivée au pouvoir, a érigé la lutte contre les trafiquants en priorité nationale. Depuis, il a déployé 50'000 militaires en renfort de la police, mais le nombre des morts augmente d'année en année.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS