Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins 49 cadavres mutilés ont été trouvés dimanche au bord d'une route du nord du Mexique, près de la zone métropolitaine de Monterrey, selon les services du procureur régional. La violence liée au trafic de drogue a fait plus de 50'000 morts au Mexique depuis décembre 2006.

Le nombre de corps "se monte à 49, dont 43 hommes et six femmes", a déclaré à la presse un porte-parole du procureur de l'Etat du Nuevo Leon, dont Monterrey est la capitale. Les autorités avaient d'abord fait état de 37 corps, mais le comptage a été rendu difficile en raison de l'état dans lequel se trouvaient les cadavres.

Les corps ont été découverts au bord de la route Cadereyta-Reynosa, à 180 kilomètres de la frontière avec les Etats-Unis. Près des cadavres aurait été laissé un message dont le contenu n'a pas été révélé, mais qui proviendrait de trafiquants de drogue.

Cette nouvelle découverte macabre intervient quatre jours après celle de 18 cadavres dans deux automobiles sur une route proche de Guadalajara, dans l'ouest du Mexique.

Lutte entre deux camps

Les services judiciaires de l'Etat du Jalisco, dont Guadalajara est la capitale, avaient indiqué que cette tuerie aurait elle-même été le fruit d'une vengeance du cartel des Zetas pour 23 assassinats intervenus le 4 mai à Nuevo Laredo, ville frontalière des Etats-Unis, située dans l'Etat du Tamaulipas (nord-est). On avait alors retrouvé neuf cadavres pendus à un pont et 14 autres décapités.

Ces massacres de représailles et de contre-représailles interviennent dans le contexte de la lutte sanglante entre les deux principaux groupes de narcotrafiquants du Mexique, les Zetas, organisation créée et dirigée par d'anciens militaires d'élite, et le cartel de Sinaloa dirigé par Joaquin "El Chapo Guzman", l'homme le plus recherché au Mexique et aux Etats-Unis.

ATS