Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dans le rouge depuis plusieurs années, Meyer Burger espère économiser 50 millions de francs grâce à son nouveau programme de restructuration (archives).

KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

Le groupe bernois Meyer Burger va supprimer 250 emplois, dont un tiers en Suisse, d'ici à la fin de l'année. Cette mesure fait partie d'un vaste plan de restructuration qui doit permettre au spécialiste en photovoltaïque d'économiser 50 millions de francs.

Les 250 postes qui passeront à la trappe représentent 16% des effectifs qui comptent 1547 équivalents plein temps, a indiqué Meyer Burger jeudi. Les suppressions d'emplois en Suisse s'effectueront principalement sur le site à Thoune.

Le processus de consultation avec les représentants des salariés est lancé. Le groupe espère dans la mesure du possible compenser les suppressions d'emplois par des départs naturels et des retraites anticipées, mais prévient qu'il devra probablement prononcer des licenciements.

Meyer Burger espère améliorer durablement sa rentabilité par cette restructuration, écrit-il. Il va se concentrer sur ses secteurs clés et rationaliser les départements de recherche et développement, des ventes et des services au niveau mondial, ainsi que son portefeuille de produits.

Dans le rouge depuis quelques années, le groupe a déjà lancé plusieurs programmes de restructuration. Au premier semestre, il a réduit sa perte nette à 25,6 millions de francs. Son chiffre d'affaires a grimpé de 75% à 217,8 millions de francs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS