Toute l'actu en bref

Micarna investit 18 millions de francs pour réaliser un parc à poules à Sierre (VS). A l'écart des routes de migration et des maladies aviaires, le Valais est un endroit intéressant pour l'élevage de poules reproductrices et la production d'oeufs fécondés (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

La société Micarna, du groupe Migros, investit 18 millions de francs à Sierre (VS) pour un parc à poules. D'autres projets sont prévus dans les prochaines années entre Martigny (VS) et Brigue (VS).

Micarna veut installer quatre halles pour abriter 50'000 poules reproductrices, explique à l'ats le porte-parole de Micarna Roland Pfister, revenant sur une information du Nouvelliste de vendredi. Mais l'entreprise n'entend pas se limiter à ce seul site.

D'autres endroits sont recherchés en Valais, en amont de Martigny. Des négociations sont aussi en cours à Steg (VS). Micarna veut implanter ces parcs à poules assez proches. L'idée est de créer une sorte de centre de compétences en matière de reproduction.

Situation idéale

Le choix du Valais ne doit rien au hasard, précise M. Pfister. Abrité par ses montagnes, le canton est à l'écart des routes migratoires des oiseaux aquatiques sauvages potentiellement porteurs de maladie. Le climat joue aussi un rôle. La sécheresse réduit les odeurs qui peuvent être dégagées par des installations de ce type.

Les parcs à poules seront dotés de jardins d'hiver. Pour éviter tout risque de maladie, les poules ne sortent pas. Mais avec un jardin d'hiver, elles pourront bénéficier d'un espace de lumière naturelle.

La population de gallinacés de ces halles est composée à 90% de poules et à 10% de coqs. Les oeufs fécondés sont envoyés dans des couvoirs de l'entreprise dans le canton de Vaud. Les poussins sont ensuite répartis dans toute la Suisse pour leur engraissement.

ATS

 Toute l'actu en bref