Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Michael Jackson rêvait de créer un hôpital pour "un million d'enfants" malades doté d'un cinéma et d'une salle de jeux. Une bande enregistrée avec la voix du "roi de la pop" a été diffusée mercredi lors de la suite du procès de son médecin à Los Angeles.

La voix à peine reconnaissable de Michael Jackson s'est à nouveau élevée mercredi dans la salle d'audience de la Cour supérieure de Los Angeles, où le docteur Conrad Murray est jugé pour homicide involontaire, pour la mort de la pop star le 25 juin 2009.

L'accusation a diffusé en intégralité le message audio qui avait choqué le public lors de l'ouverture du procès. Dans ce message, enregistré par le Dr Murray sur son téléphone portable le 10 mai 2009, Michael Jackson parvient à peine à articuler. Mais son ambition artistique est semble-t-il restée intacte jusqu'au bout.

Evoquant la série de cinquante concerts qu'il devait donner à Londres, et qui devait marquer son grand retour, Michael Jackson déclare: "Il faut que ce soit phénoménal. Quand les gens sortiront du spectacle, je veux qu'ils disent: Je n'ai jamais vu ça de ma vie, c'est extraordinaire. C'est le plus grand artiste du monde".

Enfants déprimés

Mais sa folie des grandeurs ne s'arrête pas là. Avec les recettes de ses concerts, le chanteur affirme également vouloir créer "un hôpital pour un million d'enfants, le plus grand du monde". "Ce sera l'hôpital pour enfants Michael Jackson", déclare-t-il.

"Il y aura un cinéma et une salle de jeux", ajoute-t-il. "Les enfants sont déprimés. Dans les hôpitaux, il n'y a ni cinéma ni salle de jeux. Ils sont malades parce qu'ils sont déprimés", dit-il.

Mercredi aussi, le contenu de trois sacs dans lesquels le docteur Murray avait rangé, après la mort de la star, des médicaments et du matériel qui se trouvaient près du lit du chanteur, a été exposé. Une liste de dizaines de flacons de médicaments, du propofol, des seringues, des compresses, du matériel de perfusion, a été révélée.

ATS