Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Patron de l'équipe suisse IAM, Michel Thétaz a profité de la journée de repos de lundi sur le Tour de France pour venir encourager ses hommes.

Et dire sa satisfaction d'avoir vu sa troupe titiller les formations les plus cotées lors du contre-la-montre par équipes de dimanche à Plumelec (6e place). "Le collectif de IAM Cycling a marché à la perfection lors de cette étape pas comme les autres. C'est une grande fierté de le constater aujourd'hui après trois ans d'efforts, car nous avons presque failli battre ces grosses structures. Nous ne sommes plus des p’tits Suisses", a lâché le financier genevo-valaisan, cité dans un communiqué.

Si IAM n'a pas pu jouer la gagne lors des étapes de la première semaine, Michel Thétaz a relevé que ses hommes avaient réussi leur deuxième objectif, à savoir protéger leur leader Mathias Frank. "Nous avions demandé de protéger le mieux possible Mathias avant d'arriver au pied des premières difficultés. La mission est accomplie", a estimé Michel Thétaz, même si son coureur lucernois a vécu une semaine difficile avec notamment une chute lors de l'étape de Huy.

Mathias Frank, que son patron aimerait voir terminer dans le top 10 à Paris, occupe actuellement la 20e place du classement général, à 4'32 du leader Chris Froome et à plus de deux minutes du top 10.

ATS