Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey a reçu vendredi le prix Diaspora décerné par la communauté kosovare de Suisse. Cette récompense lui a été remise à Berne à l'issue d'un entretien avec le ministre des affaires étrangères du Kosovo Enver Hoxhaj.

Cette distinction, accordée fin 2010 à Mme Calmy-Rey pour son engagement en faveur de l'indépendance du Kosovo, a été reçue comme "un honneur" par la cheffe du département fédéral des affaires étrangères (DFAE). C'est la première fois que la communauté des Kosovars de Suisse accorde ce prix qui sera décerné annuellement.

Par cette récompense, constituée d'une sculpture dorée, les Kosovars de Suisse ont salué la position "courageuse" de Mme Calmy-Rey dans le processus d'indépendance de leur pays, ont-ils dit. La Suisse s'était empressée de reconnaître le Kosovo, dix jours après sa déclaration unilatérale d'indépendance en février 2008.

Un climat difficile

La remise du prix Diaspora, officiellement accordé à Mme Calmy-Rey en novembre 2010, n'avait pu être effectué il y a un an à cause d'un climat rendu difficile en raison du rapport publié fin 2010 par le rapporteur du Conseil de l'Europe, le Tessinois Dick Marty. Ce rapport accusait alors notamment le premier ministre kosovar Hashim Thaçi d'être impliqué dans un trafic présumé d'organes. Ce dernier a renoncé récemment à déposer plainte contre M. Marty.

Les relations entre la Suisse et le Kosovo sont au beau fixe, ont résumé les deux ministres devant la presse à l'issue de leur entretien. M. Hoxhaj a souligné que pour la diaspora kosovare en Suisse (environ 170'000 personnes) la Suisse est "une seconde patrie".

Les deux ministres ont également conclu vendredi un accord bilatéral sur les transports routiers afin "d'améliorer les relations économiques entre les deux pays", ont-ils expliqué. L'accord s'inscrit dans une série de traités bilatéraux conclus pour donner un cadre juridique aux relations entre la Suisse et le Kosovo.

ATS