Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Michelle Obama a exclu jeudi de suivre les traces de son mari Barack et de briguer la présidence des Etats-Unis. Elle assure que diriger la première puissance mondiale constituait un "travail vraiment difficile".

Mme Obama s'est confiée à un enfant qui visitait la Maison Blanche jeudi à l'occasion de la journée annuelle lors de laquelle les Américains peuvent emmener leur progéniture sur leur lieu de travail. Ce dernier lui a demandé si elle serait un jour candidate à la plus haute fonction élective américaine.

"Vraiment pas. Non", a lancé Mme Obama en riant. "Etre président, c'est un travail vraiment difficile, et un travail important", a-t-elle poursuivi.

Le président Barack Obama, qui s'est installé à la Maison Blanche en janvier 2009, est candidat à un second mandat de quatre ans. L'élection présidentielle sera organisée le 6 novembre, et Mme Obama a laissé entendre jeudi qu'elle prévoyait la victoire de son mari.

Pas comme Hillary Clinton

"Je pense que quand ses mandats seront terminés, nous ferons d'autres choses importantes, parce qu'il y a beaucoup de façons d'être utile à ce pays et au monde, même si vous n'êtes pas président des Etats-Unis", a-t-elle expliqué.

"L'une des choses que l'on apprend sur soi lorsqu'on grandit, c'est quelles sont ses forces et quels sont ses intérêts. Et pour moi, c'est autre chose que d'être présidente. Donc, je ne serai probablement pas candidate. Mais c'est une très bonne question", a conclu Mme Obama.

Hillary Clinton reste la seule "Première dame" des Etats-Unis à avoir tenté de revenir à la Maison Blanche en tant que présidente. Elle avait dû s'incliner de justesse face à M. Obama lors de la campagne des primaires démocrates de 2008, et est devenue depuis la chef de la diplomatie de son pays.

ATS