Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les 313 migrants et 49 corps retrouvés samedi sur une barque au large de la Libye sont arrivés lundi en Sicile, à bord d'un navire norvégien. Le parquet de la ville a annoncé avoir ouvert une enquête pour homicides et aide à l'immigration clandestine.

Le "Siem Pilot" a accosté peu après 11H00 dans le port de Catane. Une équipe médicale est montée à bord pour mener un premier examen des migrants.

Samedi matin, la marine italienne, portant secours à des migrants en difficulté sur une barque de pêche entre la Libye et l'île italienne de Lampedusa, avait découvert dans la cale les corps de dizaines de migrants, vraisemblablement asphyxiés.

Journée de deuil

Les 313 survivants et les 49 corps ayant pu être récupérés par la marine ont été transférés dimanche sur le "Siem Pilot", qui avait aussi pris en charge 103 migrants secourus d'un canot pneumatique par un navire militaire allemand.

Selon plusieurs déclarations des autorités à la presse italienne, aucun passeur présumé n'a pour l'instant été identifié parmi les migrants retrouvés sur la barque de quatorze mètres de long.

Le maire de Catane, Enzo Bianco, a décrété une journée de deuil mardi, et s'est dit prêt à réserver un espace pour enterrer les morts sur le territoire de la commune, où reposent déjà déjà les victimes de plusieurs naufrages de migrants.

Mer agitée

Plusieurs centaines de migrants secourus ces derniers jours en Méditerranée étaient aussi attendus lundi dans d'autres ports du sud de l'Italie. Un patrouilleur croate est ainsi arrivé à Reggio de Calabre, avec à bord 354 personnes, dont des dizaines de femmes et d'enfants, secourues dans la nuit d'une embarcation en difficulté.

L'opération a été difficile parce que la mer était "particulièrement agitée", et une personne a été retrouvée morte sur l'embarcation, ont indiqué les gardes-côtes italiens sans plus de précision.

ATS