Toute l'actu en bref

Milo Yiannopoulos a été emporté par la polémique générée par une interview diffusée sur internet ce week-end, dans laquelle il a insinué que les relations sexuelles avec les adolescents étaient acceptables.

KEYSTONE/EPA/JASON SZENES

(sda-ats)

Milo Yiannopoulos, un rédacteur en chef de Breitbart News et grand défenseur de Donald Trump, a annoncé mardi sa démission du site d'informations. Elle intervient après la controverse suscitée par de récents propos semblant justifier la pédophilie.

Même pour cet habitué de la provocation qui multiplie les scandales sur la très controversée plate-forme d'informations, cette dernière diatribe a été de trop.

Le journaliste britannique trentenaire, figure de l'"alt-right", ce mouvement américain en faveur des Blancs et contre le politiquement correct qui a propulsé Donald Trump au pouvoir, a annoncé lors d'une conférence de presse à New York qu'il démissionnait de Breitbart, "avec effet immédiat".

Le site d'informations fut dirigé pendant des années par Steve Bannon, devenu le très influent et proche conseiller du président américain.

Banni de Twitter

Milo Yiannopoulos a été emporté par la polémique générée par une interview diffusée sur internet ce week-end, dans laquelle il a insinué que les relations sexuelles avec les adolescents étaient acceptables.

Il y assurait notamment que la pédophilie ne devrait valoir que pour une attirance pour les moins de 13 ans, "les enfants qui n'ont pas atteint la puberté".

Ce spécialiste des nouvelles technologies est coutumier des déclarations incendiaires contre les musulmans, les immigrés ou les droits des femmes. Il avait été banni de Twitter en juillet dernier après avoir encouragé les attaques contre l'actrice noire Leslie Jones.

ATS

 Toute l'actu en bref