Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Minarets: manifestation d'extrémistes de droite à Langenthal (BE)

Langenthal BE - Quelque 150 personnes, pour la plupart issus de l'extrême-droite, ont protesté samedi à Langenthal (BE) contre le projet de construction d'un minaret. La manifestation s'est déroulée sous la surveillance d'un gros dispositif de sécurité.
Bien qu'une contre-manifestation de l'extrême-gauche ait été annulée au dernier moment, quelques membres du mouvement Antifa se trouvaient à Langenthal. La plupart sont toutefois restés cantonnés aux abords de la gare.
La tension est montée d'un cran lorsqu'un petit groupe d'autonomistes de gauche s'est dirigé vers le centre de la communauté musulmane de la ville où se déroulait la manifestation d'extrême-droite. Mais il n'y a pas eu de confrontation, la partie officielle de l'action de protestation étant déjà terminée.
La police qui cherchait à tout prix à éviter que les deux groupes n'entrent en contact a stoppé l'un des autonomistes et l'a plaqué au sol. Le reste du groupe a ensuite été éloigné sous les quolibets des radicaux de droite.
Respect du peuple
L'appel à manifester devant la mosquée de Langenthal avait été lancé par Dominic Lüthard du Parti nationaliste suisse (PNOS) et Willi Frommenwiler, président de la section bernoise du Parti des automobilistes.
"Il s'agit de respecter la volonté du peuple contre la construction de minarets", a déclaré Willi Frommenwiler dans son allocution.
Militants d'extrême-droite
La TTE s'est prononcée le 31 septembre sur un recours contre le centre de culte. Le projet prévoit la construction d'un minaret et d'une coupole ainsi que la rénovation et l'extension du bâtiment. La TTE a confirmé le permis pour le minaret et la coupole, mais a refusé l'agrandissement et la rénovation.
Lorsque l'interdiction des minarets a été approuvée en votation populaire le 29 novembre 2009, la procédure de recours était déjà en cours auprès de la TTE. Dans un tel cas de figure, c'est en principe l'ancien droit qui s'applique, avait alors expliqué la Chancellerie d'Etat du canton de Berne.
Parmi les personnes présentes à la manifestation figuraient surtout des crânes rasés, quelques habitants et des curieux. Une petite délégation de Suisse centrale, avec cloches de vache, était aussi de la partie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.