Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'automobiliste noir avait été abattu pendant un contrôle routier à Falcon Heights pour un phare cassé (archives).

KEYSTONE/AP Star Tribune/LEILA NAVIDI

(sda-ats)

Un policier américain, accusé d'homicide involontaire sur un Noir, a été acquitté vendredi. La victime avait été abattue dans une séquence choc filmée en direct et sous les yeux de sa compagne et d'une fillette, lors d'un contrôle pour cause de phare cassé.

Le policier d'origine hispanique était également accusé d'avoir mis en danger, avec ses tirs, la compagne et la fille de quatre ans de cette dernière, assise sur la banquette arrière du véhicule. Il a été totalement blanchi par les jurés après une trentaine d'heures de délibération.

"Mon fils a été assassiné", a dénoncé après le verdict la mère de la victime, tuée à 32 ans vers Saint Paul, dans le Minnesota, au nord des Etats-Unis, le 6 juillet 2016.

"Le système continue d'être injuste pour les Noirs et il continuera d'être injuste pour vous tous", a-t-elle poursuivi. "Juste parce que c'est un policier, il ne se passe rien", a-t-elle encore déploré, se disant "très déçue".

"Je n'essayais pas de l'attraper"

Son avocate a regretté une "mort tragique et inutile". "Cette fois, nous devions faire les choses bien. Cette fois, nous avions un jeune homme sans casier judiciaire. (...) Cette fois nous aurions dû avoir une issue très, très différente", a-t-elle lancé.

La séquence poignante de la mort de cet employé de cantine, filmée et retransmise en direct sur Facebook par sa compagne avait choqué l'opinion publique aux Etats-Unis. On y voyait la victime agonisant, le t-shirt blanc maculé de sang, sur le siège de la voiture, tandis qu'un policier le tenait en joue. La fillette tentait d'une voix timide de rassurer sa mère.

"Je n'essayais pas de l'attraper", a déclaré le Noir dans ses derniers instants, en parlant de l'arme à feu qu'il portait légalement, ce dont il avait prévenu le policier.

Pendant l'enquête, l'agent avait affirmé que la victime avait fait un geste qui ne lui permettait pas de voir sa main droite, ce qui lui avait fait craindre pour sa sécurité.

Sa mort et celle d'un autre Noir abattu par des policiers peu avant avaient provoqué des manifestations dans tout le pays. C'est au cours de l'une d'elles à Dallas, qu'un tireur isolé voulant venger la mort des Noirs abattus par les forces de l'ordre avait tué cinq agents.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS