Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La tension est encore montée d'un cran ce week-end au Proche-Orient. Le Hamas a mis en garde Israël contre sa "volonté d'escalade", après un raid aérien qui a coûté la vie à deux Palestiniennes dans la bande de Gaza.

"Nous prévenons l'occupant qu'il ne doit pas poursuivre ses actes insensés", a déclaré dans un communiqué un porte-parole du mouvement islamiste palestinien, Sami Abou Zouhri. Il n'a pas précisé ce que le Hamas ferait en cas de nouveau raid.

Dimanche, l'aviation israélienne a mené un raid dans la bande de Gaza en représailles au tir d'une roquette interceptée samedi soir par le système antimissiles "Dôme de fer" dans le sud d'Israël, a indiqué l'armée. La cible était deux ateliers de fabrication d'armes du Hamas, a-t-elle dit.

Une femme enceinte, âgée de 30 ans, et sa fille de deux ans ont été tuées dans la destruction de leur maison, ont indiqué de leur côté des sources médicales palestiniennes.

Envoi de renforts

On ignore qui a tiré la roquette mais Israël tient "le Hamas pour responsable de toute agression" provenant de Gaza, a dit le porte-parole de l'armée, le colonel Peter Lerner. La roquette lancée samedi soir sur Israël était la deuxième tirée depuis vendredi de Gaza, qui sort de trois guerres avec Israël en six ans.

De son côté, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé dimanche le renfort de seize compagnies de gardes-frontières réservistes à Jérusalem, soit environ 1600 hommes selon la police. Israël fait face à une "vague de terrorisme", a-t-il dit.

Attentat déjoué

Confrontée à une multiplication des attaques à l'arme blanche, la police israélienne a par ailleurs annoncé avoir déjoué en Cisjordanie une tentative d'attentat à la voiture piégée qui devait viser Jérusalem - une version contestée de source palestinienne.

Un policier a arrêté un véhicule qui circulait sur une voie réservée aux bus, a rapporté la police. La conductrice est sortie du véhicule en criant "Allah est grand" et a déclenché une charge explosive alors qu'un policier s'approchait d'elle, selon les forces de sécurité.

La femme a été grièvement blessée dans l'explosion, a précisé l'hôpital Hadassah de Jérusalem. Elle souffre de brûlures sur 40% du corps. Un policier a de son côté été légèrement atteint.

Nouveaux accrochages

Toujours en Cisjordanie, une centaine de jeunes Palestiniens ont jeté des pierres sur des soldats à un poste de contrôle proche de Naplouse. Les soldats ont tiré des grenades lacrymogènes avant de positionner des snipers qui ont blessé 37 manifestants par balles réelles, selon des sources médicales palestiniennes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS