Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Steven Mnuchin a assuré qu'il ne "cherchait pas à faire bouger le dollar."

Keystone/AP/MARKUS SCHREIBER

(sda-ats)

Quarante-huit heures après jugé qu'un dollar faible était "bon pour les Etats-Unis", le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a déclaré vendredi qu'un dollar plus fort servait "au mieux" les intérêts de son pays.

Le ministre américain avait salué mercredi la baisse du dollar, les marchés interprétant ses propos tenus lors du Forum économique mondial (WEF) de Davos (GR) comme un changement dans la politique américaine.

"J'ai tenu ces propos il y a deux jours lors d'une rencontre avec la presse dans la matinée. Ce que j'ai dit était en fait très impartial et cohérent avec ce que j'avais dit auparavant", a-t-il dit dans une interview diffusée vendredi par CNBC. "Je ne cherchais pas à faire bouger le dollar."

M. Mnuchin avait déjà tenté de clarifier ces propos en déclarant le lendemain que le gouvernement américain n'était pas préoccupé par le niveau du dollar à court terme avant que Donald Trump, à son arrivée jeudi à Davos, le contredise en déclarant souhaiter un "dollar fort".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS