Toute l'actu en bref

Martin Ebner, ici en 2013, veut sortir du capital de mobilezone (archives).

KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

(sda-ats)

Martin Ebner vend le paquet d'actions de 17% qu'il détient dans mobilezone. Le financier alémanique, âgé de 71 ans maintenant, contrôlait à une époque jusqu'à 30% du prestataire zurichois de services de télécommunications.

L'information obtenue par Reuters a été confirmée vendredi auprès de l'agence financière awp. "J'ai mis sur le marché mes 17% ce matin et la vente se passe bien", a précisé l'investisseur domicilié dans le canton de Schwyz et connu pour porter le noeud papillon.

Martin Ebner, qui a fait sa réputation en possédant majoritairement la BZ Bank, estime depuis un certain temps déjà que le moment est venu de se désengager. Sa participation a reculé le mois dernier sous les seuils d'annonce obligatoire de la Bourse suisse à 25 et 20%.

Une bonne affaire

"Les nouveaux propriétaires réalisent une bonne affaire, le prix de vente des actions s'établit 10% en dessous de la juste valorisation du titre", assure le financier alémanique. Selon le Guide des actions suisses, près de 32 millions d'actions mobilezone sont en circulation.

Vendredi en début d'après-midi, près de 3,5 millions de titres avaient changé de main. Ce volume, cédé à des prix entre 14,50 et 14,55 francs, correspond à pratiquement 11% du capital-actions de la société basée à Regensdorf (ZH).

ATS

 Toute l'actu en bref