Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mobilezone a profité de la publication de ses résultats pour annoncer un nouvel accord avec Salt. L'intermédiaire proposera à nouveau dès septembre l'intégralité de l'assortiment de l'opérateur, après deux ans de brouille. (archive)

KEYSTONE/LUKAS LEHMANN

(sda-ats)

Le bénéfice net de Mobilezone a bondi de 23% à 16,8 millions de francs au premier semestre, pour un chiffre d'affaires en hausse de 9% à 561 millions, selon un communiqué publié vendredi.

Le résultat d'exploitation (Ebit) s'est étoffé d'un quart à 23 millions de francs (marge de 4,1%, en hausse d'un demi-point de pourcentage), tandis que le personnel (équivalents plein temps) augmentait d'une cinquantaine d'employés, à 922. Le nombre de points de vente en revanche s'est légèrement réduit en Suisse (de 127 à 123) mais s'affiche en hausse de près de 10% en Allemagne (à 65), deuxième marché de la société.

Le groupe confirme ses attentes en terme de bénéfice opérationnel (Ebit) pour l'ensemble de l'année, dans une fourchette entre 55 et 60 millions de francs, avec notamment l'amélioration attendue des activités de détail en Suisse. Il s'agirait d'un nouveau record, bien au-dessus des 50,1 millions d'Ebit enregistrés en 2017.

Mobilezone annonce par ailleurs qu'il vendra à nouveau dès septembre, après deux ans de pause, tous les produits Salt. Le volume d'affaires attendu ne peut pas encore être estimé. Le développement du commerce de détail en Suisse (comme les accessoires) constitue actuellement la priorité de la société.

L'entreprise basée à Regensdorf souligne aussi la bonne marche des affaires commerciales en Allemagne. Plus de 104'000 contrats de téléphonie y ont notamment été souscrits en ligne.

L'intégration de Tphcom, annoncée en décembre et qui vise à stimuler l'activité de courtage outre-Rhin, évolue "conformément aux attentes". L'entité devrait contribuer à hauteur de 11 millions d'euros (12,5 millions de francs) à l'Ebit du groupe sur l'année.

Parmi les difficultés, Mobilezone relève que les ventes et l'Ebit des prestations de Talktalk ont été inférieurs à l'exercice précédent. En particulier, les départs de clients du réseau fixe n'ont pas pu être entièrement compensés par la clientèle pour la téléphonie mobile.

L'assemblée générale du 5 avril a voté un dividende de 60 centimes par action.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS