Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Mobilisation citoyenne contre le système d'assurance-maladie

Rouges de colère, les femmes occupaient la tête du défilé genevois contre la hausse incessante des primes d'assurance-maladie.

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Environ un millier de personnes ont défilé samedi dans les rues de Genève pour protester contre la hausse continuelle des primes d'assurance-maladie. Des actions similaires se sont déroulées dans plusieurs villes de Suisse romande et au Tessin.

A Genève, cette mobilisation en est à sa troisième année. Les organisatrices n'ont pas changé depuis l'origine de la manifestation. Patricia Leoz et Joelle Combremont, deux mères de famille, avaient lancé leur appel à l'époque sur les réseaux sociaux, en dehors de tout parti politique.

Samedi, les deux femmes ont chauffé la foule avant le départ du cortège. "La Lamal dysfonctionne et la situation est devenue intolérable", ont-elles martelé. Et de poursuivre: "nous refusons d'être soupçonnés de fraude, que des assurés soient blacklistés, d'être accusés de consommer trop et l'opacité du système".

Le temps presse

Les deux organisatrices veulent une réaction de la classe politique. "Nous réclamons que la situation, devenue insupportable, soit considérée comme une urgence". Les primes d'assurance-maladie "démesurées" grèvent le budget de nombreux ménages, ont-elles conclu sous les applaudissements des manifestants.

Le cortège a démarré du quartier des Pâquis. Il a rejoint l'autre rive en passant par le pont du Mont-Blanc et les rues marchandes de Genève. "Venez avec nous, vous ferez vos achats de Noël un autre jour", a lancé un homme à des personnes qui filmaient la manifestation avec leur téléphone portable.

Au passage du défilé, plusieurs automobilistes ont klaxonné énergiquement, apportant leur soutien à la cause et incitant les manifestants à donner encore plus de la voix. La tête du défilé était très féminine, avec des partis politiques relégués à l'arrière à la demande des organisatrices.

A Lausanne aussi

A Lausanne, plus d'une centaine de personnes ont manifesté contre un système de santé injuste et inégalitaire. "Notre santé n'est pas une marchandise", "ma prime pas ma déprime", pouvait-on lire sur des banderoles.

"On est tout rouge, rouge , rouge de colère et on va pas se laisser faire", ont scandé les participants. Les organisateurs, un groupe de citoyens pour des primes justes, ont invité la population à signer l'initiative "Assurance maladie. Pour une liberté d'organisation des cantons", ainsi que celle contre le lobbyisme des caisses maladie au Parlement.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.