Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jerusalem - D'importants effectifs policiers ont été mobilisés en Israël en vue de manifestations massives prévues jeudi par la communauté des juifs orthodoxes. Ils protestent contre la condamnation de colons qui ont refusé des filles séfarades dans leurs écoles.
Lors d'une intervention publique à Jérusalem, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a appelé "à respecter la loi et à trouver une formule de compromis satisfaisante pour tous". Le chef de l'Etat Shimon Peres doit s'entretenir avec les plus hautes autorités rabbiniques pour tenter d'apaiser les esprits.
L'effervescence d'une grande partie de la communauté juive orthodoxe fait suite à un arrêt de la Cour suprême contraignant des dizaines de juifs orthodoxes de la colonie d'Immanuel (Cisjordanie) à accepter dans leur école des filles d'origine séfarade (d'Afrique du Nord et d'Asie).
Accusés de racisme, des parents avaient retiré leurs filles de l'école en août 2009 à la suite de la décision du tribunal d'intégrer les autres filles à l'établissement scolaire. Ils ont été condamnés par la Cour suprême à deux semaines de prison ferme en cas de refus d'obéir à sa décision de justice.
Ils doivent en principe être conduits jeudi après-midi dans une maison d'arrêt du centre ville à Jérusalem-ouest.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS