Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les habitants de la Suisse ont parcouru en moyenne 36,7 km par jour en 2010. Cette distance a augmenté de 1,5 km ou 4,1% en cinq ans. La part du train a nettement progressé. Mais la voiture reste le principal moyen de transport, en particulier en Suisse romande et au Tessin.

Les gens consacrent en moyenne 92 minutes par jour à leurs déplacements, temps d'attente y compris. Ces données ressortent du recensement "mobilité et transports" présenté mardi par les Offices fédéraux de la statistique (OFS) et du développement territorial (ARE). Quelque 63'000 personnes y ont participé en 2010.

Les deux tiers des distances, soit 23,8 km, sont effectuées en voiture; 8,6 km en transports publics et 2,8 km à pied et à vélo. Le nombre de kilomètres en train s'est accru d'environ 27% entre 2005 et 2010, alors que les trajets à pied ou en voiture sont restés stables.

Moins de permis, plus d'AG

Le trafic routier a malgré tout continué d'augmenter (+5,5% en 5 ans) en raison de la croissance démographique. Une tendance inverse se dessine néanmoins chez les plus jeunes.

Seuls trois jeunes de 18 à 24 ans sur cinq sont en possession du permis de conduire. La proportion, qui dépassait encore 70% en 1994, ne cesse de reculer. Le nombre de titulaires d'un abonnement général a doublé dans cette tranche d'âge, frôlant 20%.

Mieux mais sans payer

Les sondés ont aussi été interrogés sur des questions de politique des transports. La nette majorité se prononce en faveur d'améliorations des infrastructures routières, des transports publics ou pour les piétons et les cyclistes.

En revanche, la plupart rejettent une hausse des frais de stationnement dans les centres, des taxes d'entrée pour les autos dans les villes ou des prix échelonnés dans les transports publics selon les horaires.

ATS