Toute l'actu en bref

Mobility dispose désormais de 2950 véhicules, soit 50 de plus que l'année précédente, stationnés sur 1500 emplacements (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Le partage de véhicule continue d'avoir la cote en Suisse. La coopérative lucernoise d'autopartage Mobility a davantage de clients et amélioré ses revenus l'année passée. En revanche, sa rentabilité a encore diminué.

Le bénéfice de l'exercice, hors quotes-parts minoritaires, s'est élevé à 3,4 millions de francs, contre 3,7 millions un an plus tôt, a indiqué la société mardi.

Le chiffre d'affaires s'est amélioré de 2,7% sur un an, à 76 millions de francs. Le bénéfice brut issu des livraisons et des prestations de services a progressé de 5,4% à 48,8 millions de francs.

La clientèle s'est en revanche étoffée. Quelque 131'700 personnes ont utilisé une voiture de la coopérative, un résultat qui reflète une croissance de 3,4%.

L'infrastructure informatique et les corrections de valeur dues à la baisse des prix des véhicules d'occasion ont occasionné une augmentation des coûts, à l'origine de la baisse du bénéfice, selon le communiqué.

Davantage de véhicules

Mobility dispose de 2950 véhicules, soit 50 de plus que l'année précédente, stationnés sur 1500 emplacements. La coopérative se félicite de la progression dans le segment des entreprises. En 2016, 4600 d'entre elles ont eu recours à une voiture Mobility, soit une augmentation de 400 par rapport à l'année précédente.

L'offre d'autopartage de la filiale de Mobility "Catch a Car" va en outre être étendue à de nouvelles villes. Le service lancé en août 2014 à Bâle et en novembre 2016 à Genève permet de localiser via smartphone des voitures en temps réel, d'en prendre le volant sans réservation préalable et de les garer sur des places de parc publiques dans le centre-ville.

ATS

 Toute l'actu en bref