Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les accros du shopping ne sont pas les seuls à payer le prix fort de la mode des jeans délavés: de nombreux ouvriers chargés de procéder au sablage de la toile tombent malades. Pointées du doigt, plusieurs entreprises actives dans le textile en Suisse renoncent à cette technique.
Utilisée à l'origine pour décaper les façades, l'opération consiste à propulser du sable à haute pression sur le tissu afin de lui donner son aspect usé. Cette méthode de production, répandue car peu onéreuse, peut provoquer la silicose, une affliction pulmonaire liée à l'inhalation de particules de silice.
Il n'existe aucun traitement contre ce fléau, dont l'issue est souvent fatale, s'est indignée ce mercredi la Déclaration de Berne dans un communiqué. En Turquie, où le sablage des jeans était autorisé jusqu'en mars 2009, une cinquantaine de décès et près de 1200 cas de maladie ont été recensés.
Et ce n'est que la pointe de l'iceberg, selon l'association, qui soupçonne le pays de compter des milliers de cas de silicose non encore déclarés. Quant aux estimations pour le reste du monde, elles "font état d'une situation très préccupante".
Premiers signes positifsLors d'une conférence à Istanbul, qui a réuni plus de 100 organisations d'une quarantaine de pays, l'alliance "Campagne Clean Clothes" et ses partenaires ont décidé de tirer la sonnette d'alarme via un manifeste. Le texte demande aux entreprises textiles de renoncer au sablage de la toile.
En Suisse, de premiers signes positifs sont déjà observés du côté des distributeurs, s'est réjoui la Déclaration. Alors que Migros a indiqué mardi vouloir cesser immédiatement la vente de jeans sablés, Manor s'est engagé à faire de même d'ici le 2e semestre 2011. Interrogé par l'ATS, un porte-parole de Schild a pour sa part souligné que ce type de vêtement disparaîtrait de l'assortiment en automne 2011.
Au niveau international, les marques H&M, Levi's et C&A ont prévu de renoncer à cette technique risquée d'ici la fin de l'année. Lee, Wrangler et Benetton ont quant à eux promis d'abolir la pratique une année plus tard.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS