Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les quelque 260 délégués du PLR réunis samedi à St-Maurice (VS) ont adopté à l'unanimité moins une voix le papier de position du parti pour concilier vies familiale et professionnelle. Ils ont aussi rejeté l'initiative contre le tabagisme passif, en votation le 23 septembre.

Le président du parti Philipp Müller a rappelé que le PLR se préoccupe de la conciliation entre vie de famille et professionnelle depuis "12 ans déjà. Nous ne faisons par de suivisme ni ne subissons d'effet de mode. Nous ne pouvons pas renoncer au potentiel que représentent les femmes", a-t-il indiqué.

Il a exhorté ses troupes à voter massivement en faveur du papier de position. "Si vous ne le faites pas, je n'oserai plus rentrer à la maison. Mes trois filles ne sont pas commodes...", a-t-il lancé, provoquant les rires de l'assemblée.

Ecole continue et travail flexible

Le Parti libéral-radical (PLR) propose que les femmes comme les hommes puissent réaliser la carrière qu'ils désirent. Pour que cela soit possible, il faut agir rapidement dans trois domaines en particulier: les crèches et garderies, l'école à journée continue et les modèles de travail flexible.

Il manque en Suisse environ 100'000 places d'accueil préscolaire, a rappelé le PLR. Pour combler cette lacune, le parti réclame notamment un soutien aux entreprises et aux initiatives privées en faveur de la création de crèches.

Imposition individuelle

Le PLR se rapproche de la gauche en demandant une déduction fiscale complète des coûts liés à la garde d'enfants par des tiers. Mais aussi l'introduction de l'imposition individuelle.

En ce qui concerne le financement des structures d'accueil, le PLR se prononce pour des tarifs de crèche "indépendants du revenu" et "uniformes et abordables pour toutes les familles".

Vendredi soir, la conférence des présidents des sections cantonales du PLR s'est prononcée sur les deux autres objets soumis le 23 septembre au peuple. Elle recommande de rejeter le contre-projet du Parlement sur la formation musicale des jeunes ainsi que l'initiative "sécurité du logement à la retraite".

ATS