Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Borussia Mönchengladbach n'est toujours pas taillé pour la Ligue des Champions. Comme l'an dernier, les Allemands manquent encore de coffre pour exister vraiment au plus haut niveau.

Dans une partie reportée de vingt-quatre heures en raison des intempéries de mardi, Yann Sommer et ses coéquipiers se sont inclinés 4-0 devant Manchester City. Trahi par une défense bien trop vulnérable au sein de laquelle Nico Elvedi ne fut pas le maillon faible, Sommer a été battu une première fois à la 8e minute déjà par Aguero. Malgré ses multiples parades pour une performance de choix, le Bâlois n'est pas parvenu à remettre son équipe dans le sens de la marche. Le 2-0 tombait ainsi à la 28e sur un penalty de ce même Aguero provoqué par une faute inutile de Kramer. Le 3-0 à la 77e avec une percée conclue magistralement par... Aguero bien sûr. Le 4-0 dans le temps additionnel sur une reprise à bout portant de de Kelechi Iheanacho qui avait relayé... Aguero. "Nous avons reçu une véritable leçon ce soir", lâche Yann Sommer.

Après cette rencontre, Pep Guardiola regrettera peut-être son choix de recruter Claudio Bravo pour remplacer Joe Hart alors que Yann Sommer a évité un naufrage encore plus cuisant pour les siens. Déjà à la peine samedi lors du derby contre United, le Chilien a témoigné d'une certaine fébrilité dans son jeu au pied. Que le Catalan ne se soit pas tourné vers le gardien de l'équipe de Suisse à l'intersaison demeure une sorte de mystère...

Admir Mehmedi marque encore

Buteur magnifique huit jours plus tôt contre le Portugal, Admir Mehmedi surfe toujours sur la bonne vague. L'ancien joueur du FCZ a ouvert le score pour le Bayer Leverkusen face au CSKA Moscou. Il a ensuite raté une balle de 3-0 dans une rencontre qui a vu les Russes revenir à 2-2 en l'espace de... deux minutes. Ces deux points égarés à domicile de manière un peu stupide risquent de peser dans la balance dans un groupe qui voit l'AS Monaco seule en tête. Les joueurs de la Principauté se sont imposés 2-1 à Wembley grâce notamment à l'épatant Bernardo Silva qui a inscrit le 1-0 à la 16e.

Dans le seul duel suisse de la soirée, le Borussia Dortmund de Roman Bürki s'est promené à Varsovie face au Legia de l'ex-Sédunois et Lausannois Aleksandar Prijovic. Pour son baptême du feu en Ligue des Champions, Roman Bürki n'a pas eu le temps d'avoir peur. Le Borussia a, en effet, mené 3-0 après 17 minutes de jeu sur des réussites de Götze, Papastathopoulos et Bartra pour s'imposer finalement 6-0.

Le Real Madrid sur le fil

La sensation de la soirée a failli venir de Madrid. Détenteur du trophée, le Real a battu le Sporting 2-1 après avoir pourtant été mené au score jusqu'à la 89e. Les Madrilènes ont renversé la situation sur une merveille de coup franc de Cristiano Ronaldo et sur une tête de Morata. Avant de battre Rui Patricio avec cette frappe dans la lucarne qui a tout changé, CR7 avait pu admirer la maîtrise de son ancienne équipe tout au long de la rencontre. Un succès des Portugais n'aurait, en effet, rien eu de scandaleux.

Enfin sans Stephan Lichtsteiner, la Juventus a dû se contenter d'un 0-0 à Turin face au FC Séville. Même s'ils ont dominé les débats, les Piémontais n'ont pas évolué au niveau espéré face au triple vainqueur de l'Europa League. Ce partage des points pourrait servir les intérêts de Lyon qui s'est imposé très aisément 3-0 dans le Parc OL devant un très faible Dinamo Zagreb. Cette victoire offre une bouffée d'oxygène aux Lyonnais avant le déplacement de dimanche à Marseille dans un match qui verra le perdant basculer dans la crise.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS