Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les routes suisses se sont révélées moins meurtrières l'an dernier pour les automobilistes et les piétons. Les décès des premiers ont diminué de quelque 5% en un an, et ceux des seconds de 38%. En revanche, 29 cyclistes ont péri, soit douze de plus qu'en 2013.

Les améliorations apportées aux véhicules motorisés peuvent en partie expliquer cette évolution favorable aux conducteurs et à leurs passagers. La réduction particulièrement importante du nombre de personnes grièvement blessées dans les voitures de tourisme peut en attester, avance jeudi l'Office fédéral des routes (OFROU) dans un communiqué.

Côté piéton, les décès ont chuté à leur valeur la plus faible jamais enregistrée. La courbe descendante a pu être constatée autant sur les passages pour piétons qu'ailleurs. Quatorze malheureux ont succombé l'année dernière sur les bandes jaunes (-39% par rapport à la moyenne 2009-2013).

Pour l'organisation RoadCross, qui regroupe des familles de victimes de la route, cette évolution positive découle de l'amélioration des passages piétons dangereux. Les campagnes de prévention ont également porté leurs fruits.

Sombre tableau chez les cyclistes

Les usagers qui ont le plus souffert sont les cyclistes. Outre la hausse de 65% des tués, le nombre de blessés graves a crû de 13%. Un bilan négatif qui incite l'OFROU à se lancer dans des analyses minutieuses, annonce ce dernier.

Autoroutes nettement plus sûres

Les adeptes du deux-roues électrique ont été moins touchés. Cinq d'entre eux sont décédés, soit un de plus qu'en 2013. Mais il y a eu 31 blessés sérieux de plus, soit 145 au total. Cette évolution dure depuis trois ans, signale l'office.

Les autoroutes et semi-autoroutes s'avèrent clairement plus sûres. Elles n'ont donné lieu qu'à 11% de l'ensemble des morts.

Les causes principales des décès restent la vitesse, avec un nombre de cas identique à celui de l'année précédente (37), la distraction et l'alcool. Dix-huit usagers ont succombé en raison d'inattention (-22%), et 24 à cause de l'alcool (-31%).

243 morts au total

Au total, les accidents de la route ont enlevé la vie à 243 personnes l'an dernier, soit 26 de moins que douze mois auparavant. Les blessés graves ont suivi la même tendance, régressant de 86 personnes, pour atteindre 4043. Le réseau national a été le théâtre de 17'803 accidents avec dommages corporels.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS