Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les agences de voyages suisses ont généré en moyenne 2,92 millions de francs de chiffre d'affaires l'an passé (photo symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La pression sur les prix en 2016 se ressent chez les voyagistes suisses. Chaque agence a généré en moyenne 2,92 millions de francs de chiffre d'affaires, contre 3 millions l'année précédente. En 2017, les Suisses ont à nouveau moins peur de voyager.

Le chiffre d’affaires moyen par collaborateur a également baissé de 0,97 à 0,88 million de francs, indique l'enquête de la Fédération Suisse du Voyage (FSV) réalisée en collaboration avec l'Université de St-Gall et publiée mardi. Les honoraires de conseil stables et les efforts d'économies ont permis de maintenir les rendements.

Mais la marche des affaires s'avère "juste satisfaisante", estime l'organisation. Les perspectives d’avenir à court terme demeurent mitigées, même si comparé à l'année précédente, les acteurs de la branche se montrent un peu moins pessimistes.

Réservations précoces

L'an dernier, la situation géopolitique dans de nombreuses destinations avait pénalisé la branche. A l'approche des vacances d'automne, la demande vers l'Egypte, la Tunisie et la Turquie a redécollé notamment.

En moyenne pourtant, les Helvète entreprennent cette année 2,76 escapades de trois nuitées au moins, contre 2,8 l'an passé. Ils sont également un peu moins nombreux à partir: 82% des quelque 1020 personnes interrogées entreprennent au moins un voyage privé de trois jours par an, soit 2% de moins qu'en 2016.

Toutefois, cette année, la part des Suisses qui réservent tôt a de nouveau sensiblement augmenté (+4%) par rapport à l’année précédente, montre le sondage de l'assureur Allianz Global Assistance publié en parallèle. Une personne sur deux (50%) réserve son voyage au moins deux mois à l’avance.

Car la crainte à l’égard des risques pour la sécurité a elle aussi sensiblement diminué sur la même période. Certes, plus de la moitié (51%) des personnes interrogées ont peur de troubles éventuels et du terrorisme en voyage, mais c'est 4% de moins qu'il y a un an.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS