Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dans la construction de logements, les mandats au dernier trimestre 2017 ont chuté de 11,2% sur un an, selon l'enquête de la SSE (photo symbolique).

KEYSTONE/SIGI TISCHLER

(sda-ats)

La demande dans le secteur principal de la construction a amorcé sa descente à fin 2017, signe d'un exercice 2018 difficile. Sur l'ensemble de l'année écoulée, les chiffres d'affaires ont encore crû de 4,1% pour atteindre 20,8 milliards de francs.

Au quatrième trimestre 2017, les commandes ont diminué de 4,9%, indique l'enquête trimestrielle de la Société Suisse des Entrepreneurs (SSE) publiée mercredi. La faute à la construction de logements, où les mandats ont chuté de 11,2% par rapport à la même période en 2016.

Globalement, l'exercice écoulé s'est caractérisé par une croissance modérée, avec une plus forte contribution du bâtiment (+5,8%) que du génie civil (+2,5%). Le secteur public a lui stagné (+0,6%).

Le secteur du logement devrait avoir dépassé son zénith, estime la SSE. Toutefois, les chiffres d'affaires globaux au 1er trimestre 2018 ne devraient pas encore s'en ressentir. Mais vu la hausse des unités vacantes, les investisseurs se montrent déjà plus prudents. Par conséquent, les revenus devraient en 2018 reculer au final.

L'année en cours s’avérera très difficile pour le secteur principal de la construction, avertit la SSE. En référence aux prochaines négociations sur une nouvelle convention nationale (CN), l'organisation patronale juge que la branche "devra tout mettre en œuvre pour sauvegarder le plus d’emplois possible en proposant des structures de coûts compétitives".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS