Toute l'actu en bref

La plupart des contrefaçons interceptées dans les aéroports de Suisse en 2016 provenaient de Turquie (30%), de l'Union européenne (26%), du Kosovo (9%) et de Thaïlande (8%).

Keystone/SANDRO CAMPARDO

(sda-ats)

Le nombre de contrefaçons interceptées dans les aéroports de Suisse a nettement diminué en 2016. Les douanes ont procédé à 1395 interventions, contre 2377 l'année précédente.

Plus d'un tiers (35,5%) des marchandises saisies étaient des sacs ou des portemonnaies, selon les statistiques de l'Administration fédérale des douanes. Les vêtements et accessoires de vêtements représentaient 32,3% des produits interceptés, les montres, bijoux, lunettes et autres 26,6%, lit-on jeudi dans un communiqué de l'association Stop à la piraterie.

La plupart des contrefaçons provenaient de Turquie (30%), de l'Union européenne (26%), du Kosovo (9%) et de Thaïlande (8%). "Nos actions de sensibilisation menées auprès du public dans les aéroports en Suisse avant les vacances d'été semblent porter leurs fruits", écrit l'association.

Dans le trafic des marchandises de commerce, qui comprend les cargaisons à destination d'entreprises ainsi que les articles commandés en ligne par des particuliers, le nombre de contrefaçons retenues par les douanes a également baissé, de 3621 à 3125. Il se situe cependant dans la fourchette de ces dernières années.

Les produits en question (sacs, montres, bijoux et vêtements) provenaient pour la plupart de Chine (38,4%), de Hong Kong (33,6%) et de l'Union européenne (18,5%). La valeur des produits originaux correspondants s'élève à 32,4 millions de francs.

L'association Stop à la piraterie souligne que ces chiffres ne comprennent pas les contrefaçons de médicaments (1028 envois saisis) ni les montres et bijoux interceptés en vertu de la loi sur le contrôle des métaux précieux.

ATS

 Toute l'actu en bref